Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
candidus infos joinville

Information, réflexions diverses et variées sur l'actualité à Joinville-le-Pont,dans le Val-de-Marne, en France et dans le Monde.

les impôts locaux en augmentation mais moins que l'an dernier..

Dans son édition du 20 avril dernier, le Parisien Val-de-Marne note que 60 % des villes du département ont voté des hausses de leurs taux d’imposition. Soit 28 communes sur 47.

Toutefois nous dit-on, les parts communales de la taxe d’habitation et du foncier bâti augmentent de 1,24 % et 1, 27 %. Ce qui fait dire au journaliste que les hausses sont plutôt modérées.

La  palme de l’augmentation revient au  Plessis-Trévise, ville gérée par le sénateur-maire M. Jean-Jacques Jégou par ailleurs patron du MoDem dans le Val-de-Marne. (+ 6,94 % de la taxe d’habitation et + 7,09 % pour le foncier bâti).

 

Quatre autres villes dépassent les 4 % d’augmentation : Noiseau (PS), Chevilly-Larue (PC), La Queue-en-Brie (PC) et Charenton –le-Pont (UMP).

 

Quant à Joinville-le-Pont, les taux d’imposition votés par le conseil municipal le 30 mars dernier sont majorés de 1, 57 % pour la taxe d’habitation et de 1, 62 % pour le foncier bâti. A cela, comme dans toutes les communes il faut ajouter 1,2 % de majoration des bases décidée par l’Etat et 4 % d’augmentation de la taxe d’habitation votée par le conseil général Socialo-communiste.

 

L’opposition à Joinville n’a pas manqué de dénoncer ces hausses d’impôts en s’appuyant notamment avec insistance sur le « programme municipal » du maire qui selon M. Willot, mais sans en apporter la preuve, « promettait de ne pas augmenter les impôts locaux »…Une des fantaisies de M. Willot est également de faire porter  au maire M. Dosne la responsabilité de la majoration des bases alors que cette majoration est du fait de l’Etat.

 

Je n’ai pas pour ma part le souvenir d’une promesse portant sur la suppression des augmentations des taux d’imposition. En revanche, je constate une diminution des hausses par rapport à 2009( + 4,6 %)…malgré une baisse des aides de l’Etat et les travaux d’entretien qu’il fallut faire dans les écoles, la mairie, la voirie etc…..l’ancienne municipalité n’ayant rien fait dans ce domaine.

 

En comparaison avec certaines villes de gauche comme de droite, je pense que Joinville s’en tire plutôt bien dans le hit-parade des augmentations des taux d’imposition. Mais il est vrai que je ne suis pas un spécialiste de fiscalité locale.

 

Ah, J’oubliais !!…. M. Oudjebour pense t-il , comme il le dit pour Joinville, que la hausse des taux d’imposition  votée au Plessis-Trévise pèse lourdement sur le budget des  classes moyennes en cette période de crise économique.

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :